Voeux de Noël 2018

« Je ne sais, ô Seigneur, à quelle heure Tu viendras,
Je veille donc sans cesse et je tends l’oreille,
Moi Ta bien-aimée que Tu as choisie,
Car je sais que Tu aimes venir inaperçu,
Cependant le cœur pur, Seigneur,
Te pressent de loin ! »
/ « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine, nº 1589/

Chers Apôtres de la Miséricorde Divine,

Chaque année, le temps de l’Avent nous rappelle qu’il est important de veiller. Cette attitude est omniprésente chez les chrétiens. Nous veillons car nous attendons la venue de notre Seigneur, notre Sauveur. Nous ne savons pas quand Il viendra. Par contre nous savons qu’Il vient sans cesse et Il aime venir inaperçu, caché, discret. Alors nous veillons car nous ne voulons pas Le manquer. Nous veillons, et cela signifie que nous sommes prêts pour Lui ouvrir la porte quand Il frappera pour demander de la miséricorde… comme Il a frappé autrefois aux cœurs des habitants de Bethleem.

Prions pour que nos cœurs restent sensibles et en alerte, capable de reconnaître Dieu qui vient au monde. Le reconnaître comme Marie le jour de l’annonciation, comme des bergers le jour de Sa naissance, comme Sainte Sœur Faustine le jour où Jésus affamé et pauvre frappait à la porte de son monastère. Le reconnaître dans un être triste ou souffrant, dans un être qui a besoin de notre parole, notre geste, notre regard ou notre aide. Nous espérons qu’alors nous allons entendre les paroles de consolation de Jésus – « approchez les bénis de mon Père, prenez en possession le royaume… car ce que vous avez fait au plus petit entre mes frères, vous avez fait à Moi ».

Pour le temps de la fête joyeuse de la Naissance du Fils de Dieu et pour chaque jour de la nouvelle année, nous vous souhaitons de belles rencontres remplies d’amour avec Celui Qui Vient. 

En union de prière
sœur Miriam Janiec ZMBM
avec les sœurs de l’Association « Faustinum »

Noël 2018