Sainte Sœur Faustine – son amour pour la patrie…

En lisant « Petit Journal » de Sœur Faustine, nous trouvons de nombreux passages dans lesquels elle exprime son grand amour pour la patrie. Voici les plus beaux d’entre eux : Pologne, ma chère Patrie, si tu savais combien d’offrandes et de prières j’adresse à Dieu en ton nom. Prends bien garde de rendre gloire à Dieu, qui t’élève et te distingue…(P.J. 1038). Je me concentre de toute mon âme, afin de la défendre. Je rappelle sans cesse à Dieu Sa promesse de Miséricorde. Quand je vois Sa colère, je me jette avec confiance dans l’abîme de Miséricorde, et j’y plonge toute la Pologne et cette fois Dieu ne pourra user de Sa Justice. O ma Patrie, combien tu me coûtes ! Il n’y a pas de jour où je ne prie pour toi (P.J. 1188). 

Essayons de nous rappeler dans nos prières cette mère, dont le nom est ma patrie, pour que ses habitants et ses citoyens puissent être toujours  reconnaissants pour les faveurs de la Miséricorde que Dieu distribue  généreusement dans toutes les nations…