A l’oeuvre !

Nous sommes aujourd’hui, en le IV-ième dimanche de Pâques, en la Journée Mondiale de la Prière pour les vocations. 

Chers Apôtres de la Divine Miséricorde, la mission de Soeur Faustine c’est de même notre mission, donc à l’oeuvre ! Et voilà, maintenant, en le Dimanche du Bon Bérger, Jésus nous recommande la prière pour les vocations et pour la sainteté de la vie des âmes consacrées à Dieu: Je confie à ta protection deux perles précieuses à mon coeur, ce sont les âmes de prêtres et les âmes de religieux, tu vas prier tout particulièrement pour elles (P. J. 531). 

L’avenir de l’Eglise et des nations, va dépendre surtout de notre prière, de nos mortifications entreprises,  avec l’ardeur et la charité, offertes pour cette intention, afin de faire augmenter le nombre de vocations dans le monde entier. Ce n’est pas une exagération. Le salut des âmes dépend de notre zèle apostolique, de chacun de nous, de notre fervente prière pour cette intention. Plus nombreuses sont les saintes vocations, il y aura plus de bien dans le monde entier, conformément aux paroles de Jésus écrites par sainte Soeur Faustine dans son “Petit Journal”: Les âmes choisies sont des lumières dans ma main, que je jette dans l’obscurité du monde et je l’éclaire. Comme les étoiles éclairent la nuit, ainsi les âmes choisies éclairent la terre, et plus l’âme est parfaite, plus la lumière qu’elle répand autour d’elle est grande et va loin; elle peut être cachée et inconnue même aux plus proches, mais sa sainteté se réflète dans les âmes jusqu’aux plus lointaines extrémités du monde (P. J. 1601). Prions donc le Maître de la Moisson, d’envoyer des ouvriers à sa moisson (Luc 10, 2).