6ème jour de la neuvaine

Or, l’Esprit Saint ne parle pas à une âme dispersée et bavarde, mais Il parle par des inspirations silencieuses à une âme silencieuse et recueillie (P.J. 552). 

Le silence demande du courage. Il révèle en nous ce qui est difficile à accepter. Rester en silence signifie se tenir prêt au combat contre les obstacles révélés par le Saint-Esprit. Parce que nous voulons que nos cœurs ressemblent au cœur miséricordieux de Dieu, nous avons besoin de coopérer avec Lui. Nous avons besoin de remplacer la distraction par l’attention, le bavardage par le silence intérieur. Alors nous deviendrons un outil polyvalent du Saint-Esprit.

Esprit Saint, calme le bruit qui resonne dans mon cœur !