14 moyens pour exercer la miséricorde

« Nous sommes en effet son ouvrage, créés dans le Christ Jésus en vue des bonnes œuvres que Dieu a préparées
d’ avance pour que nous les pratiquions » (Ep 2, 10). Cette conscience me remplit de bonheur. Je suis un homme
et l’ homme est créé par Dieu. Saint Paul dit : « Je suis son œuvre ». Dieu bon et miséricordieux m’ a appelé pour que
j’ aie une part dans l’ amour de la Sainte Trinité, pour que j’ aime Dieu, moi-même et les autres de l’ amour dont il a rempli mon cœur. Combien Dieu est bon ! Combien il me fait confiance ! Jésus désire que j’ exprime ma foi et mon amour par mes actes. Il m’ y prépare depuis des siècles, il m’ appelle à remplir ainsi la volonté du Père qui veut mon bonheur et salut. 

C’ est cependant avec crainte que je regarde le monde qui m’ entoure, plein de relativisme, consumérisme et conformisme. Il me semble parfois que le monde des valeurs remonte désormais à la nuit des temps, et que le subjectivisme et l’ individualisme ne me poussent que vers mes propres besoins. L’ histoire du péché et du mal se perpétue, soutenue par des prosélytes toujours nouveaux. La puissance de l’ ignominie est effrayante sinon écrasante. Pourtant, je ne perds pas ma foi en la miséricorde de Dieu. Jésus m’ a racheté, il a subi le supplice et la mort pour mon salut, et il est ressuscité le troisième jour.

La victoire se range du côté du bien et de Dieu tout-puissant. Je cherche donc les moyens qui me permettent de partager la miséricorde éprouvée… J’ en ai trouvé au moins 14 dont 7 sont des œuvres corporelles et 7 sont des œuvres spirituelles ! J’ entame donc ce chemin aux côtés de sainte sœur Faustine afin de rencontrer Dieu en mon prochain et de devenir homme à part entière…